Publicité
block

LE Vendredi 27/04/2018 à 20:30 retrouvez les SVINKELS a L’Olympia


Svinkels est de retour pour un concert exceptionnel ! Après avoir rempli le new morning en moins d’une minute, c’est à l’Olympia qu’aura lieu le prochain concert de Svinkels avec la formation originale.

35 € Prix FNAC
Le demi est à 3,50 €

Les Svinkels se forment initialement en 1994. Concernant la formation du groupe, Gérard Baste explique : « Nikus et moi, on était dans deux bahuts du 4e. Moi j’étais à Charlemagne, lui à Sophie Germain. Quand on s’est rencontré, il commençait à écrire du rap, moi ça me tentait un peu. Faut savoir qu’à cette époque, tout ça était très à la mode pour les ados. C’était normal d’avoir un tag, de rapper et de faire du break. Xanax nous a rejoint, on avait plein d’amis en commun. On a commencé le groupe à 18 ans, on devait être en 1re. On s’est tout de suite appelé Svinkels. Deux mois après la création du groupe, on avait déjà des plans pour faire des concerts à Paris2. »

Le nom de Svinkels s’inspire de la Swinkels traditional beer, bière de type Pils du brasseur néerlandais Bavaria, réputée pour être la moins chère sur le marché. Au lycée, on les appelait donc les Svinkels de par leur grande consommation de cette bière3,4. À cette période, le groupe est seulement composé de Gérard Baste et Nikus Pokus2. Les deux décident de contacter DJ Do Bass, un jeune programmeur1. En 1995, ils enregistrent ensemble leur première maquette et se popularisent lors de concerts1.

Le groupe fait sa première apparition sur CD en 1997, sur la compilation Police avec leur morceau Alcootest2,1. Sur la même compilation Les Professionnels officient, composé de M. Xavier et Frédéric Lansac. Les deux groupes fusionnent et gardent le nom de Svinkels. Ils se font connaître par les titres Cereal Killer, sur Juste fais là ! sortie en 1997 et Réveille le punk, sur l’album Tapis rouge datant de 1999 qui sera par ailleurs le premier clip du groupe.

DJ Pone, meilleur DJ français de 2000 à 2003 ainsi que champion du monde par équipe avec le groupe de DJs Birdy Nam Nam, rejoint le groupe en 2001. Les Svinkels font partie du collectif Qhuit (composé de TTC, Triptik, AMS Crew, Rhum-G et L’Animalexxx) formé en 2004, avec lequel ils produisent l’album Gran Bang. Au début de 2008, le groupe est accompagné sur scène du Dirty Centre Orchestra, et non plus d’un DJ (DJ Pone), apportant ainsi un côté plus rock à leurs prestations. Cet orchestre est composé de Toma de LAB (batterie), Vince (basse), Ton’s de Freedom For King Kong (clavier) et Ardag (guitares). Les Svinkels ont aussi fait plusieurs featurings notamment avec Parabellum (Anarchie en chiraquie, 2002), Enhancer (Ma musique sur l’album Street Trash), TTC, Le Peuple de l’herbe (Monde de merde) et Triptik (Comment ça).

L’album Dirty Centre est publié le 16 juin 2008, et est produit par La Ouache Production avec un mixage de Dr Crunkenstein.

En 2014, un documentaire intitulé Un jour peut-être retrace les parcours de groupes comme TTC et les Svinkels5.

En 2017 , les Svinkels annoncent leur retour en concert le 27 avril 2018 à l’Olympia de Paris.