EN LIVE DE LA BOUTIQUE
block

Habitué des collaborations fortes, le beatmaker Mani Deïz emmène cette fois Hartigan au Purgatoire pour ce qui sera le premier album du rappeur du 91, dans les bacs le 12 mai.

Un beatmaker prolifique

Mani Deïz n’est peut-être pas le producteur le plus connu du rap français, mais c’est certainement un des plus actifs. Plutôt que d’essaimer les projets avec ses sons, il préfère se concentrer à 100% sur un disque construit en totale collaboration avec un ou des artistes. Récemment, il a ainsi sorti Martyrs Modernes avec Pejmaxx, Néfaste et Ol Zico, ou encore Masterpiece avec Swift Guad. Cette fois, Mani Deïz se met au service du premier album d’Hartigan, Purgatoire, dont il signe toutes les productions ainsi que la réalisation.

Un rappeur inspiré

Hartigan, du nom de l’inspecteur du film Sin City, est un MC de l’Essonne qui sort de l’ombre avec ce Purgatoire. Une bonne occasion pour découvrir son univers, sombre, bitumeux et bien crasseux. Parfaitement mise en valeur par des prods boom bap élégantes et sans fioritures, la plume d’Hartigan se fait profonde, ciselée, à la fois précise et torturée. Son écriture imagée lui permet, tout en étant introspectif, d’ouvrir des pistes de réflexion à ses auditeurs. Si son constat sur notre société n’incite pas au sourire, il a au moins le mérite de poser les bonnes questions et de nous laisser, pensifs et marqués, au Purgatoire.

Album disponible sur www.www.manideiz.com

Retrouvez toute l’actualité d’Hartigan et Mani Deïz ici >>

icone-facebook   icone-facebook