Publicité
block

Freestyle Scred boutique de SIM’S

 

A Barbès et plus généralement dans le 18ème, on est pas des gens bornés et sectaires, les initiatives se font dans tous les sens, des directions il n’y en pas qu’une seule et les chemins se suivent mais ne se ressemblent pas forcément.

Tu trouves tous les styles à BEZBAR, tous les raps sont présents, c’est aussi diversifié et riche que la population qui compose le quartier! c’est ça qui est bon et qui donne de la force et de la spécificité.

Alors aujourd’hui, coup de projecteur sur la famille, on va voyager quelques minutes, juste le temps de prendre un peu l’air, on sort de la scred boutique, on remonte le boulevard Barbes , puis une fois arrivé au croisement avec Magenta, on tourne à gauche boulevard de la chapelle et on s’arrête dans Barbès vers le centre Fleury Barbara pour y retrouver une bande de potes qui ont leur QG aux alentours, il y a Moha, il y a Bibou, il y Gaza, Leloup et Colgate, Moha la D et bien d’autres encore et puis il y a aussi et surtout SIM’S, notre freestyleur de l’extrême !

Un groupe, des amis, un amour : le rap !

Quand ils étaient petits, ils se baptisaient eux-mêmes les pirates du ghetto, c’est toujours resté gravé dans un coin de leur esprit et maintenant, ils sont enfin prêts à se lancer dans la construction de leur structure sous ce nom qui représente la solidité de leur lien et la nostalgie des jeunes années.

Les plus petits de mon tierquar sont des fusils à pompes – SIM’S

Cela fait maintenant des années que SIM’S a le rap solidement ancré dans son ADN, ses oreilles ont été éduquées avec du bon vieux rap ricain, ce sont là ses principales influences qui lui ont donné l’envie de prendre le micro mais les aléas de la vie en ont décidé autrement et comme beaucoup de gens, il a dû choisir à un moment donné de faire en sorte de pouvoir simplement manger au quotidien.

Alors il a enchaîné les boulots dans tous les sens mais sans jamais laissé mourir ses rêves de rapper et maintenant, arrivé à une certaine maturité et fort de son expérience de vie, il a pris une décision radicale, celle de ne plus faire de compromis avec sa passion, et surtout de ne jamais donner vie à des regrets futurs.
SIM’S se lance donc sans filet et avec toute sa hargne dans la musique, il mérite tout notre soutien et notre appui…

Retrouve la page officielle le SIMS « pirate du ghetto » ici :
icone-facebook

 

 

Ben de la Butte